Mémoires.

Alfred Jarry et les revues littéraires, Mémoire de Maîtrise, Le Mans / Laval, Université du Maine, 2004, 370 pages et 1116 notes de bas de page.
Jarry, Valéry, un détour obligé par les sciences, Mémoire de Master, Le Mans / Laval, Université du Maine, 2005, 108 pages et 365 notes de bas de page.

*

À noter : Ces mémoires sont cités (notamment) dans la thèse de Julien Schuh intitulée Alfred Jarry – le colin-maillard cérébral, étude des dispositifs de diffraction du sens, soutenue à l’Université Paris IV en 2008. Voir ici.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s